VIE  POLITIQUE

  • À la fin de la présidence de B. Caid Essebsi, nombre d'observateurs manifestaient leur pessimisme, quelques-uns craignant même une restauration autoritaire. Kaïs Saïed, le vainqueur de la seconde élection présidentielle (13 octobre 2019), l'emporta en mobilisant à son profit particulièrement un électorat jeune sensible à l'invocation des mânes de la révolution de 2011 et en réactualisant ainsi une espérance populaire. Ce que, sans préju- ger de sa suite, révèle ce dernier épisode, c'est à coup sûr que le Printemps de 2011 n'est pas une utopie obsolète.
    Pour ne céder ni au scepticisme ni au lyrisme sauvage, il faut revenir sur cette année d'une lutte obstinée entre un peuple insurgé et de nouvelles forces plus ou moins infor- melles veillant à la réalisation des objectifs de leur mouvement et des élites résilientes issues des rangs et des oppositions de la République autoritaire et tentant d'orienter le cours des événements aux fins de leurs idéologies et de leurs intérêts. Ce sont les rudes combats et débats de cette année 2011 qui sont ici analysés et restitués.

  • "Dans cet ouvrage, l auteur montre comment au coeur d un monde arabe secoué par l islam politique après ledit ""printemps arabe"", la Tunisie a pu résister et faire exception. Mais le discours politique tunisien, au lieu de répondre à une situation économique et sociale inouïe, continue à diviser le pays entre les nahdhaouistes (Ennahdha) et les bourguibistes (Bourguiba)."

  • Bourguiba

    Bertrand Le Gendre

    • Fayard
    • 20 Février 2019

    Sans Habib Bourguiba, la Tunisie ne serait pas, à l'orée de 2019, la seule démocratie du monde arabe. Oriental occidentalisé, musulman nourri des Lumières, il a conduit son pays à l'indépendance et l'a ouvert sur le monde moderne. Il croyait à l'éducation de tous et à l'émancipation de la femme musulmane. A peine parvenu au pouvoir en 1956, il interdit la polygamie, la répudiation et les mariages prononcés sans le consentement de l'épouse.
    Ce " code du statut personnel ", imposé à une société imprégnée des valeurs du Coran, est d'une audace folle pour l'époque, et le reste aujourd'hui. Au fil des années cependant, cet élan réformiste a cédé la place à un autoritarisme confus aggravé par la maladie. Telles sont les ombres et les lumières du " siècle de Bourguiba " qui s'étend de 1903, date officielle de sa naissance, à 2000, l'année où il s'éteint, treize ans après avoir été écarté du pouvoir par Ben Ali.
    Basée sur les archives françaises et tunisiennes ainsi que sur de nombreux entretiens avec ceux qui l'ont côtoyé, cette biographie témoigne de la place unique que le Combattant suprême occupe dans l'histoire du colonialisme et du post-colonialisme. Portrait d'un homme, de ses mérites et de ses défaillances, elle retrace l'histoire d'une nation en devenir dont il fut le grand architecte.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Premières élections pluralistes, nouvelle constitution, multiplication des partis et des associations, montée des revendications des minorités sexuelles, régionales et religieuses, recomposition du personnel politico-administratif, explosion des conflits autour de la question sociale... Depuis 2011, la Tunisie vit en ébullition permanente, comme portée par la redécouverte du débat public, trop longtemps confisqué par un parti et un clan. Mais cette effervescence revendicative ne doit pas faire oublier que le pays a toujours été animé par une quête de démocratie.
    Ce livre, en replaçant les événements de 2011 dans le temps long, cherche à dépasser les représentations binaires dictature/démocratie, autoritarisme/pluralisme. Il s'attache à rendre compte des mutations culturelles, sociales et politiques, à décortiquer la part d'inédit et de créativité de la période post-Ben Ali et analyse comment elle s'accommode des structures héritées.
    En une vingtaine de contributions originales (analyses historiques, enquêtes de terrain, entretiens avec les acteurs), ce livre dresse un portrait à la fois sociologique et politique de la Tunisie d'aujourd'hui.

  • PARTAGE

    KILANI MOHAMED

    • Auteur
    • 1 Janvier 2021
    Ajouter au panier
    En stock
  • LA PROMESSE DU PRINTEMPS

    KRICHEN AZIZ

    • Script
    • 30 Décembre 1899
    Ajouter au panier
    En stock
  • Ajouter au panier
    En stock
  • Ajouter au panier
    En stock
  • De nos jours, comme dans le passé, le problème est que la plupart des exigences modernes et démocratiques sur lesquelles s´attarde la pensée des réformistes se heurtent à une méthodologie et à une construction conceptuelle encore enracinée dans le divin et le transcendant. La réflexion sur les problèmes relatifs aux sources du Droit dans les Constitutions d´un pays arabo-musulman à travers l´histoire, conduit à des considérations plus générales sur l´universalité présumée du Droit, sur l´universalité des principes fondamentaux et des droits humains. Elle débouche, en même temps, sur une réflexion globale relative au constitutionalisme des droits dans un monde en transformation, qui par là-même permet de poser les questions suivantes : « Sur la base de quel fondement juridique et philosophique une Constitution devrait-elle se justifier ? » « Peut-on être à la fois musulman et croire à l´existence d´un droit pleinement humain? » « L´islam est-il compatible avec les droits de l´homme ? »

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un jour viendra sans doute où l'on reconnaîtra en Ahmed Ben Salah plus que l'homme d'État, tantôt avisé tantôt leurré, le seul de sa génération à avoir porté un véritable projet de société ; restant imperturbable face à un Bourguiba, maître du jeu, imprévisible et capable des re t o u rnements les plus violents. Ce jour-là, l'on identifiera en Ben Salah, le grand auteur, à la plume sûre et acérée, au verbe subtil et serré, un des plus importants penseurs tunisiens, accomplissant dans la théorie politique ce qu'un Messaâdi a donné à la prose ou un Chabbi à la poésie. Bref, ce visionnaire est un philosophe accompli, qui a reconduit pour son propre compte ce geste inhérent à toute pensée engagée : l'ambition de transformer la cité.
    Précédé d'un important texte inédit, cet ouvrage, à l'origine une thèse de Doctorat d'État soutenue à l'Université de la Sorbonne, est le produit d'une vaste culture, sociale, sociologique, économique et littéraire, mettant en relief les transformations structurelles, mentales et politiques de la Tunisie ; une réunion de savoirs mis à la disposition du pays tant aimé, où faisait encore défaut un véritable bilan des dix années qui l'ont vu renaître à la liberté et à la reprise en main de son destin.

  • Ajouter au panier
    En stock
  • Ajouter au panier
    En stock
  • Ajouter au panier
    En stock
  • Mohamed Nachi est juriste, anthropologue et sociologue ; ses domaines de recherche portent sur la sociologie politique et morale et la sociologie des cultures et de la pensée islamique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le présent recueil réunit des textes écrits au fil des dix dernières années, nombre d'entre eux, n'ont pas été publiés. Tous sont en rapport avec la révolution et ses effets politiques et juridiques. Ne figurent donc pas dans ce recueil mes écrits académiques portant sur d'autres questions. J'ai classé les textes ici publiés en trois catégories. Des écrits politiques qui ne prétendent toutefois pas au statut d'écrits en science politique et des écrits en droit constitutionnel classés eux-mêmes en deux catégories : des écrits de théorie du droit qui relèvent de ce que, dans les divisions académiques, on nomme « théorie générale du droit » et des écrits qui relèvent de ce qu'on nomme « dogmatique juridique » et qui traitent soit de l'ordre constitutionnel en général soit de questions particulières. Certains de ces écrits marquent un temps désormais révolu, d'autres traitent de questions encore en suspens.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La jeune démocratie tunisienne a visiblement deux visages, ou plutôt deux têtes rattachées à un même corpus, comme Janus, ce Dieu de la mythologie romaine. Un visage positif dans la durée et dans la profondeur. Cette démocratie se consolide de proche en proche, d'élection en élection, élargissant sans rupture la sphère des libertés. Si l'élection est le coeur de la démocratie, elle est de plus en plus régulière, plurielle, contrôlée, transparente, disputée, valide et incontestable. Un autre visage négatif dans le quotidien, dans l'instant, aussi acrobatique qu'alarmant et récusable. Un visage terne qui semble défigurer les bienfaits de l'autre visage, plus avenant.
    Les deux visages ne se rencontrent pas. Et pourtant, ils coexistent et se confondent dans une seule démocratie en mal de repères. C'est ce qui ressort de l'ensemble de nos chroniques, écrites entre 2018 et 2020 (jusqu'à fin août 2020 et l'annonce du gouvernement Mechichi).

    Ajouter au panier
    En stock
  • - Contribution de spécialistes (universitaires) et de grands témoins ;
    - Etudes coloniales et de la décolonisation sur la Tunisie, moins classique que l'Algérie ;
    - Petite contribution à l'histoire et à la réflexion pour le présent ;

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le présent recueil réunit des textes écrits au fil des dix dernières années, nombre d'entre eux, n'ont pas été publiés. Tous sont en rapport avec la révolution et ses effets politiques et juridiques. Ne figurent donc pas dans ce recueil mes écrits académiques portant sur d'autres questions. J'ai classé les textes ici publiés en trois catégories. Des écrits politiques qui ne prétendent toutefois pas au statut d'écrits en science politique et des écrits en droit constitutionnel classés eux-mêmes en deux catégories : des écrits de théorie du droit qui relèvent de ce que, dans les divisions académiques, on nomme « théorie générale du droit » et des écrits qui relèvent de ce qu'on nomme « dogmatique juridique » et qui traitent soit de l'ordre constitutionnel en général soit de questions particulières. Certains de ces écrits marquent un temps désormais révolu, d'autres traitent de questions encore en suspens.

    Ajouter au panier
    En stock
empty