Claude Arnaud

  • « Il m'arrive encore de me demander qui je suis, après tant d'années, mais je sais bien d'où je viens. Il me suffit d'attraper un avion à Orly et de retrouver une heure et demie plus tard la Corse pour avoir la certitude de toucher à mes origines. Comme si cette île m'avait défini avant même que je ne me soucie de le faire. ».

    Pour beaucoup, « le pays de l'enfance » est un monde fait de souvenirs idéalisés. Pour Claude Arnaud, descendant des Zuccarelli, une famille qui tint longtemps la mairie de Bastia et celle de Santa-Lucia-di-Mercurio, petit village niché entre deux lignes crêtes, c'est une terre bien réelle où il passa ses premiers étés et revient dès qu'il peut. Un Eden où la nature déploie encore ses merveilles, hautes montagnes à pic, maquis aux parfums envoûtants, vallées de solitude et villages intouchés. Mais une origine suffit-elle à définir une identité ? Que faire quand son paradis se change en enfer où les maisons des siens cèdent sous les bombes, où l'un de ses frères va se noyer, et où un corps sans tête est retrouvé dans son village même ? Qu'est-ce qu'une terre dit de soi ? Et que faire d'une île aussi belle que mortelle ?
    Dans cet époustouflant road trip à travers les routes sinueuses de la Corse, Claude Arnaud retrace l'histoire de sa famille, revisite les morts et les vivants, revient sur l'énigme de ce meurtre survenu en 2005 (une partie de poker qui tourne mal, un corps jeté aux cochons, une tête enfouie sous 700 kilos de gravats et les secrets de l'île qui ressurgissent). A jamais marqué par cet ailleurs qui est en lui, il fait le portrait de cette île souvent fantasmée, toujours mystérieuse. Une éblouissante traversée.

  • On l'ignore souvent, mais peu d'écrivains se sont autant aimés, enviés et jalousés que Proust et Cocteau. Très peu établirent une relation affective aussi riche, depuis leur rencontre, autour de 1910, et par-delà la tombe, jusqu'à la mort de Cocteau, en 1963.
    Tel un frère élevé une génération plus tôt, Proust montrait une admiration sans borne pour ce cadet qui le faisait rire aux larmes et manifestait à vingt ans le brio et la facilité qui lui manquaient encore, à près de quarante ans. Il aima d'un amour impossible et frustrant ce benjamin que tout Paris fêtait.

    Comment la situation s'est-elle retournée ? Pourquoi Proust domine-t-il un paysage littéraire que Cocteau semble encore traverser en lièvre, un siècle plus tard ? Claude Arnaud, écrivain et biographe de Cocteau, répond à ces interrogations en nous montrant combien l'art est mêlé à la vie et complexe le coeur des hommes.

  • « Faire une anthologie du portrait écrit, explique Claude Arnaud en préambule, c'est raconter l'émergence du moi, du brouillard initial des cavernes à l'hyperréalisme contemporain, de la sortie de la tribu à l'avènement de l'individualisme de masse, en passant par les efforts d'élucidation du christianisme, des moralistes et de la psychanalyse. C'est aller d'un monde où chacun dit nous à celui où le moi seul semble encore compréhensible. C'est voguer d'un univers réglé par les rois à un maelström démocratique emportant des individus s'imaginant autosuffisants. C'est esquisser une genèse de l'identité, cette semi-fiction. » En dix sections consacrées à l'autoportrait, aux portraits croisés, aux portraits historiques, aux caractères (l'Avare, l'Hypocrite...), aux portraits de peuples et de villes et même d'animaux, Claude Arnaud montre le rôle crucial que joue ce genre, réprouvé par Pascal, dans le fort tropisme individualiste français et la place qu'il occupa dans l'évolution de la société. Son livre court de la Renaissance au XXIe siècle et de Montaigne, le premier et le plus grand des autoportraitistes, à Camille Laurens, la plus subtile des autofictionneuses, en passant par le cardinal de Retz, Saint-Simon, Balzac, Hugo, Proust, Morand ou Cocteau. Il s'en tient aux auteurs de langue française, mais s'autorise de fréquentes incursions dans les domaines italien, anglais, allemand ou russe. C'est le plaisir qui a dicté ses choix : genre bref par excellence, le portrait s'y prête particulièrement. Mme de Sévigné comparait les Fables de la Fontaine à ces paniers de cerises dans lesquels on picore, avant de finir par tout dévorer : Portraits crachés n'a pas d'autre ambition.
    Après avoir consacré une longue introduction, passionnante et approfondie, à l'histoire du genre, Claude Arnaud rassemble des autoportraits attendus (Rousseau, Gide) ou introuvables (Cingria, Jouhandeau). Alors que les portraits peints et sculptés ont été largement étudiés, ce livre unique n'a pas de rival dans l'édition contemporaine. Plus qu'une anthologie, il est l'oeuvre d'un écrivain qui s'est toujours demandé Qui dit je en nous ? (prix Femina de l'essai 2006), en même temps qu'un journal couvrant quarante ans de lecture. Ou comment reparler de l'identité, sans se répéter, à travers mille écrivains qui en sondèrent les mystères.

  • 68 éclate, Claude, qui n'a que douze ans, rejoint la Sorbonne et l'Odéon, devient Arnulf, prône la révolution, découvre les paradis artificiels et l'amour avec les deux sexes, s'installe chez les uns et chez les autres. Dans l'euphorie collective, la famille se désagrège : la mère meurt d'une leucémie, Philippe part, Pierre sombre dans la folie.
    "Qu'as-tu fait de tes frères ?", c'est la confession d'un enfant d'une époque qui continue de hanter notre imaginaire, le « roman » qui ressuscite la vitalité presque suicidaire d'une génération nourrie d'excès revendiqués et d'utopies... Un remarquable témoignage sur l'incroyable adolescence de toute une génération.

  • Babel 1990

    Claude Arnaud

    Dans les années du XXe siècle finissant, Claude Arnaud a séjourné longuement dans trois villes d'Occident : Saint-Pétersbourg, Rome et New York. La première abolit le communisme au présent, la deuxième révère son inscription dans le passé et la troisième sa vocation à figurer l'avenir. SENSO, magazine des sens et des mots, publie depuis 2001 les meilleurs écrivains et illustrateurs. Conçu avec Folio, cet ensemble de textes inédits propose des récits de voyages, des rêves, des rendez-vous littéraires surprenants...

  • Chamfort

    Claude Arnaud

    Comment retracer le « condensé d'existence » d'une personnalité complexe et contradictoire qui fait de son indépendance une valeur cardinale ? Ou comment expliquer l'impossible coexistence entre un sauvage « écorché vif » et un mondain qui ne cherche qu'à être aimé ? Telle est l'ambition de cette superbe biographie du dernier grand écrivain des Lumières.

  • Qui dit je en nous ?

    Claude Arnaud

    • Pluriel
    • 11 Juin 2008

    Nous ne cessons de nous interroger : qui suis-je ? L'identité est devenue, au fil d'une étrange histoire, le problème essentiel de notre temps. Les grandes « fabriques » qui nous ont produits et sculptés depuis l'Antiquité - la religion, la patrie, le milieu, le genre sexuel. - ont largement perdu de leur savoir-faire ; l'identité ne s'hérite plus, elle s'acquiert en bricolant. Au « moi » impérial du XIXe siècle a succédé un ego morcelé et volatil : l'individualisme démocratique s'est imposé. Soulignant les pouvoirs de transformation du moi, ce livre ressuscite d'étonnantes affaires d'imposture, d'espionnage ou de démultiplication : Martin Guerre ou le « mari » idéal ; Binjamin Wilkomirski, le déporté fictif ; Erich von Stroheim, l'aristocrate de celluloïd ; Kurt Gerstein, l'oeil de Dieu dans la SS ; Jean-Claude Romand, le médecin imaginaire ; Michael Jackson, le mutant universel. Claude Arnaud explore nos identités floues en brassant mille notions et en racontant mille histoires qui empruntent autant à la littérature qu'à la psychanalyse ou à la philosophie. Ne devrait-on pas dire « nous » autant que « je » ? C'est la question que pose cette épopée subtile et passionnante. Elle suscite le vertige, à force d'ouvrir en nous des portes dérobées.

  • Cette suite de Qu'as-tu fait de tes frères ? montre Claude au début des années 1980, vivant en trio dans un appartement parisien, entre son amant Jacques, critique de cinéma, et Bernard, un grand bourgeois épicurien. Mais tout s'assombrit, avec des séparations, et l'apparition du sida...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le caméléon

    Claude Arnaud

    Genève, années soixante-dix. Un jeune homme, Paul Niemans, va consulter une autorité en gastro-entérologie, le professeur Zahner. Le diagnostic : manque du sens de la réalité, immaturité, flottement de l'être. Le médecin propose à son patient une cure à Tirana, Albanie, où il se rend régulièrement au chevet d'Enver Hodja, le dictateur du dernier des pays communistes. Nous voici dans la fable. Nous voici en Albanie en 1976, lors du Congrès international des partis communistes. L'Albanie : un concentré de névroses, un minuscule bout de terre qui se fâchera avec l'URSS et la Chine, où l'on n'a le droit ni de prier, ni de parler, ni de croire. L'Albanie sera pour Paul Niemans une Suisse à l'envers. Chacun des personnages sortira changé de cette valse en costume kaki, à la fois comique et effrayante, comme si au pays de toutes les interdictions ils avaient entrevu la liberté ; et l'auteur de ce premier roman tente de nous faire rire avec l'histoire de nos erreurs.

  • Trois hommes, une femme, quatre amours. Entre l'arc-en-ciel de la Gay Pride et les larmes d'un romantisme fin de siècle, un journaliste, un créateur de mode, un chorégraphe, une experte en art contemporain s'aiment, se trahissent et se déchirent. Ce jeu commencé sous les néons d'une boîte de nuit parisienne finira tragiquement sous les cyprès d'un cimetière corse.

    Roman à plusieurs voix, portrait du Paris d'aujourd'hui, cosmopolite et provincial, confrontation des sexes et des minorités : en rupture avec le cliché d'une littérature gay où des samouraïs vont se perdre dans les labyrinthes du seul plaisir, Claude Arnaud restitue toute leur complexité humaine à ces garçons et à cette femme - des sentimentaux en cuir.

    C'est un ballet des corps perdus et des passions brûlées.



    Claude Arnaud est l'auteur d'une biographie de Chamfort (1988) et d'un roman chez Grasset, le Caméléon (Prix Femina du premier roman, 1994).

  • Il avait passé sa vie à vouloir être d'autres, à emprunter l'identité de ses frères puis de ceux qu'il aimait. Ayant surmonté la mort de sa mère et le suicide de son aîné, vécu avec un homme puis un autre, il pensait s'être trouvé. Mais son monde vole en éclats lorsqu'un deuxième frère disparaît en mer et que son père meurt. À tout juste quarante ans, Claude Arnaud devient le patriarche d'une famille de fantômes.
    La découverte d'Haïti et l'amour retrouvé, auprès d'une femme, lui permettront de reprendre goût à la vie et d'ordonner enfin, par l'écriture, les morceaux de son existence.
    L'histoire de cette renaissance est universelle : elle interroge ce qui, en chacun de nous, subsiste quand tout s'effondre.

  • Cet ouvrage présente des textes rédigés au cours des saisons. Il présente aussi des dessins tracés au cours des jours. L'ensemble peut paraître sans suite ou relevant de la fantaisie d'un écolier en culotte courte.
    Après la parution de deux ouvrages "Les chemins de terre" et "Les chemins sans bornes", celui-ci se nomme "Les chemins creux". Ces chemins sont des parcours éprouvants, ils sécrètent des incertitudes, des malentendus ou des chagrins. Aller sur un chemin creux peut être entendu comme vivre des moments de souffrance physique ou morale.
    Ceux qui pratiquent sculpture et peinture s'y trouvent souvent engagés. Ces infortunés naviguent à vue pour affronter l'impossible. Ils s'en tiennent à des petits riens pour survivre, ils se nourrissent aux bonheurs des jours pour se moquer des présages.
    Par des textes courts et des dessins rapides, Claude ARNAUD met en lumière la vie des gens faite de travail, d'incertitudes, de misères et, parfois, de quelques fêtes.

  • Enfin libre

    Claude Arnaud

    Il est venu sur la grande place pour y retrouver ses amis et se joindre au défilé de ceux qui veulent parler fort en pleine rue. C'est noir de monde. Des drapeaux s'agitent, des banderoles se déroulent. On distribue des casquettes rouges.
    Les nouveaux manifestants, les plus nombreux, parlent beaucoup : leurs conversations se mélangent couvertes par des coups de sifflets. C'est le jour de la marche à ne pas manquer pour se faire entendre et se faire voir par ceux d'en face. On a écrit des revendications, avec des grosses lettres, sur des panneaux qu'on peut porter à la manière des hommes sandwiches.
    Il est venu se joindre à la marée montante pour scander des slogans révolutionnaires aux rythmes des bidons métalliques pris pour tambours.
    Il est venu en portant un énorme carton d'emballage dans lequel il peut s'y glisser. Il a pratiqué un trou en haut pour passer la tête, un trou de chaque côté pour passer les bras, et deux trous en bas pour passer les jambes. Il garde libres les mains et les pieds. Il se déplace facilement, avec ses messages écrits, en habit de papier. Il porte sa carapace, chargée de mots, pour affirmer sa liberté illusoire.
    Il va en toute médiocrité, comme dans un mauvais rêve.

  • Ce cahier accompagne l'apprenant pas à pas dans son apprentissage du chinois avec Ni Shuo Ne ?
    Il propose des activités en lien avec celles du manuel (leçons 1-6) ainsi que de nombreux entraînements lexicaux, grammaticaux et phonétiques. Un accent particulier est mis sur la compétence sinographique.

  • Il correspond aux leçons 7 à 14 du manuel. Ce cahier comporte des activités et des exercices, notamment pour l'entraînement à l'écriture des caractères.

  • Vous constatez que malgré une apparente motivation à perdre du poids cela reste très difficile à mettre en oeuvre ? Vous faites le yo-yo sur la balance, parfois même après une opération de chirurgie bariatrique ?

    Ces résistances qui freinent la perte de poids, ou qui favorisent la reprise de poids, reposent sur différentes peurs, qui témoignent de l'existence de problèmes plus essentiels, masqués par les kilos. Ce petit cahier d'exercices vous propose des outils concrets pour repérer les blocages qui vous empêchent de maigrir, et vous invitent à travailler selon les thérapies comportementales et cognitives (TCC).

    « Il n'y a rien à réussir, il n'y a qu'à agir de notre mieux. Puis lâcher tout cela, pour respirer, sourire et vivre. » Christophe André

  • Depuis quelques temps vous avez perdu un peu de poids et vous ne comprenez pas pourquoi votre entourage s'inquiète autant, certains ont même parlé d'anorexie !
    Ce cahier poche à l'approche attractive et dynamique, aux outils professionnels et ludiques , vous aidera à répondre aux interrogations suivantes : « ma perte de poids est-elle un problème ? », « qu'elles sont les maladies entraînant une perte de poids ? », « est-ce que je voudrais que ça change ? », « qu'est-ce que je peux faire pour rester en paix avec moi même ? » . À travers ces questionnements, et grâce aux exercices proposés, ce livre vous invitera tout simplement à vous engager sur la voie du changement !
    />
    Les plus :
    - L'originalité de la démarche : aider le lecteur à poser lui-même son diagnostic ;
    - Des auteurs qualifiés : un médecin psychiatre et une diététicienne, tous deux spécialistes des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) ;
    - Sandrine Gabet Pujol, une auteure Jouvence reconnue : PCE pour réguler son poids selon les TCC, près de 20'000 ex.
    Vendus.

  • Retraçant l'histoire de cette salle de quartier totalement atypique et devenue un lieu de visite touristique, analysant sa programmation et le comportement de son public très loin des clichés convenus, l'ouvrage est largement illustré par des images d'archives du Beverley. Une série de photos originales redonne vie au lieu, dévoile ses coulisses, et de nombreuses affiches de l'époque l'enrichissent en rappelant l'ambiance de celle qui fut la plus ancienne salle porno de France.

  • Pour tous les professionnels concernés par les problèmes de l'eau, l'ouvrage propose un panorama global des différents aspects de l'analyse des eaux, des principes et de la réglementation à la mise en oeuvre pratique des différentes méthodes et au traitement statistique des résultats expérimentaux.

empty