Documentation Francaise

  • La formation professionnelle est de toutes les politiques de lutte contre le chômage depuis plusieurs années. La transformation des qualifications professionnelles, dans un contexte de mutations techno-économiques, en a fait un enjeu central de la négociation collective de branche depuis la fin des années quatre-vingt. La plupart des secteurs d'activité ont ainsi défini des priorités à partir desquelles des politiques de formation ont été négociées. Comment se sont construites ces politiques ? Comment les organisations patronales et les organisations syndicales se sont-elles mobilisées autour de ce nouvel enjeu ? Peut-on mettre en évidence des politiques différenciées suivant les caractéristiques socio-économiques des branches professionnelles ? Quel a été le rôle des dispositifs publics dans leur construction ? La recherche ici présentée apporte des éléments de réponses à ces questions à partir d'une enquête réalisée dans neuf branches professionnelles.

  • La conclusion qui se dégage de la lecture de tous ces textes qui se complètent plus qu'ils ne s'opposent, est l'importance d'un réel dialogue entre chercheurs, vulgarisateurs et paysans à toutes les étapes du processus, et ceci non seulement avec les paysans individuels mais aussi avec des producteurs associés. En effet, c'est grâce à ce travail continu en profondeur sur le terrain qu'il sera possible d'améliorer peu à peu les interventions qui y sont financées afin qu'elles correspondent mieux aux divers besoins et aux possibilités réelles d'action. On y trouvera un exposé rigoureux et systématique des grandes « philosophies » dans le domaine de la vulgarisation agricole et du développement rural en Afrique au sud du Sahara : approche intégrée autour d'une culture de rente, système « formation et visites », recherche sur les systèmes agraires, approche participative centrée sur des associations de producteurs. Bref, un livre de référence indispensable à tous ceux qui interviennent en milieu rural africain ou se préparent à y intervenir.

empty