Librinova

  • Préférer l'hiver

    Aurelie Jeannin

    L'hiver n'est pas une saison. Il est un vaste espace, dense et rugueux. Il est un moment plein et exigeant. L'hiver exclut de badiner, méprise le superflu. En hiver, vivre est la seule chose sur laquelle se concentrer.Au coeur de la forêt, alors que l'hiver fouette leur cabane, une jeune femme et sa mère cherchent et se battent pour trouver comment se relever de leurs drames et rester en vie. Elles font face à la faim, à la solitude et au danger, au cours d'une retraite où mort et vie se mêlent.

  • Quand le maire demande à Alice, tout juste diplômée en lettres, de mettre ses compétences au service des « laissés-pour-compte » de la ville, elle est perplexe. D'autant plus qu'il lui octroie une pièce délabrée au fond d'une ancienne fabrique de confiserie. C'est là qu'elle rencontrera une joyeuse bande de personnages hauts en couleur, aussi attachants que cabossés par la vie. Parmi eux, Moïse et son optimisme contagieux ; Roméo, touchant par ses maladresses ; Ginette, alias Marylin, avec sa soif d'amour et sa franchise désarmante et Camille, la poétesse de la clé à molette. Parviendront-ils, ensemble, à inventer un chemin de petits bonheurs et à transformer leur vie ? Ces héros de l'ordinaire nous apprennent, à leur manière, à voyager, rêver, rire et aimer. Un roman positif et tendre aux allures de conte moderne. À déguster comme une friandise.

  • De vieilles prostituées loufoques, une ex-taularde haute en couleur, une gérante de café à la vocation ratée, un plombier vantard et raciste : tout ce petit monde se croise à « La Mouette », un café de quartier, qui leur est bien plus qu'un bistrot de passage. Lorsque le café est menacé de fermeture par de véreux promoteurs immobiliers, ces habitués du comptoir sont prêts à tout pour sauver leur quartier général. Et s'ils se sauvaient eux-mêmes en réinventant l'art d'aimer ? Portraitiste mordante et caustique, Marianne Granier nous embarque dans les aléas d'un quotidien mené tambour battant, mêlant générations et milieux sociaux. Si la mouette est rieuse, c'est que le thon a de l'humour ! porte un regard à la fois tendre et acerbe sur des personnages attachants en proie au tumulte de leurs doutes, de leurs rêves et de leurs amours.

  • Grandir un peu

    Julien Rampin

    « Vieille dame un peu loufoque loue appartement meublé à dame de bonne compagnie. Loyer modéré contre menus services. » Il suffit parfois d'une petite annonce dans un journal pour faire basculer une vie. Dans le sud de la France, Jeanne Jambon, jeune femme peu sûre d'elle, décide sur un coup de tête de fuir une existence qui ne lui ressemble pas. Elle va trouver refuge auprès de Raymonde, une vieille dame fantasque et rebelle et de son petit-fils, Lucas, garçon solaire, beau comme un astre.Tous les trois vont alors tenter de s'apprivoiser et vivre une parenthèse enchantée, à l'abri du monde, et apprendre les uns des autres. Jusqu'au jour où la vie va finir par les rattraper et les obliger à grandir un peu... Un roman sur la différence, les regrets et le temps qui passe, lorsque l'enfant qui sommeille en chacun de nous décide de revenir à la surface.

  • Starling

    Mélanie Taquet

    À trente et un ans, Emma est une femme-enfant qui peine à trouver sa place. Forte mais fragile, hypersensible et introspective, elle passe ses soirées devant Netflix ou à rédiger des chroniques littéraires pour son blog, vagabonde dans Londres et écrit pour oublier les problèmes de sa vie. Quand la jeune femme accepte de suivre Chiara, sa meilleure amie et colocataire à une soirée au pub, elle est loin de se douter que l'ambivalent Bilal, fantôme d'une relation interdite, va refaire une entrée fracassante dans sa vie et tout bouleverser sur son passage. Comment garder la tête froide face à cette passion dévastatrice qui l'habite et l'abîme ? Avec l'aide de Chiara et de son "Carnet des petits bonheurs", Emma va apprendre que la vie n'est pas toujours rose, que la douleur s'apprivoise, et que grandir n'est pas une sentence... Un tendre roman d'amitié, une quête de soi qui nous embarque avec humour et émotion entre Londres, Prague et Paris.

  • Quel drame a poussé Émilie à rompre les liens avec sa famille maternelle ? Cela fait plus de vingt ans que la jeune femme n'a pas gravi les marches du manoir de son enfance, lorsque sa mère y rend son dernier souffle. Un flot d'images se déverse dans sa mémoire. L'Inde, Le Croisic, Paris ; et un fil conducteur : celui que tisse obstinément une mère oppressante, imprévisible, tarentule harceleuse au venin quotidien, qui jamais ne perd de vue sa proie, centre de sa ronde maléfique, sa danse funeste. Comment se construire lorsqu'une mère aimée au-delà de tout, au-delà du pire, inocule paroles et gestes toxiques que sécrète une folie sournoise et quotidienne ? L'impasse d'une naissance dans l'amour maternel peut-elle interdire de renaître à la vie ? Un récit poignant et percutant !

  • Louise tente de se remettre d'un accident de voiture survenu quelques mois plus tôt, mais le chemin n'est pas simple. Enfermée dans son rôle de mère et d'épouse, elle peine à reprendre goût à la vie. C'est alors qu'elle rencontre Maxime, un pianiste de renommée internationale. Alors que sa maison est pleine de bruit et qu'elle a besoin de calme, le domaine de Maxime résonne d'un silence rassurant au-dessus du lac Léman. C'est ainsi que commence une étrange cohabitation. Au coeur même de leurs doutes, leurs désirs et leurs différences, Louise et Maxime parviendront-ils à trouver un équilibre ? Dans ce roman plein de piquant et de poésie, Maryline Jaquet nous invite à nous questionner sur le sens de la vie et du quotidien.

  • Sophie Chrizen est l'anagramme de schizophrénie. Qui soigne le mieux la maladie, est-ce réellement le psychiatre ? L'auteure se met en scène mais dresse également un portrait lucide et critique de la prise en charge des malades, évoquant ses vingt années de maladie, mais également son brillant parcours d'étudiante. À la fois roman et auto-fiction, L'Étrange univers du schizophrène embarque le lecteur de manière très romanesque dans un univers mal connu et pris en charge très partiellement, à grands coups de médicaments.

  • Mirages froids

    Baudouin De Mol

    Frédéric Hestainc, chef de l'entreprise qu'il a lui-même créée, ressent une violente envie d'autre chose. Il caresse l'idée de vendre sa société. Seulement, les taxes menacent de lui retirer une large partie du prix qu'il devrait en obtenir. L'exil s'impose. Les époux Hestainc s'installent en paradis fiscal pour y jouir de la vie somptueuse, des cercles d'amis nantis et des loisirs permanents qu'on leur promet. C'est sans compter sur la machination implacable des détrousseurs du chemin qu'ils ont pris. Une course haletante entre la Sologne et l'eldorado s'enchaîne. L'ancien patron parviendra-t-il à distinguer mirages et réalité ? Avec un style implacable, Baudouin de Mol nous plonge dans les sombres faux-semblants de la criminalité économique. Un thriller glaçant !

  • Quitter la ville pour la campagne : un mythe, un rêve, un défi ? Audrey, citadine de longue date, a besoin de changer de vie. Avec son compagnon et leur fils, ils décident d'aller vivre au vert, plus proches de la nature. Ce livre retrace avec authenticité et humour leur parcours, les obstacles et les bonnes surprises rencontrées en chemin. Au fil de leur histoire, c'est un portrait de la campagne actuelle qui est dépeint, avec tout ce qui fait rêver mais pas que... Ecrit à plusieurs voix par un collectif de femmes du Nord Ardèche, cet ouvrage a pour ambition d'offrir des éclairages et des témoignages sur le thème de l'installation à la campagne, autour du récit d'un personnage central.

  • Gabrielle, illustratrice de livres pour enfants, vit à Saint-Jean-de-Luz. À vingt-huit ans, elle aime passer son temps libre avec ses amis de toujours, Juliana et Imanol, et sa famille avec qui elle se réunit le dimanche midi autour d'un gâteau basque. La vie de Gabrielle prend une nouvelle saveur le jour où elle rencontre Raphaël, artiste et galeriste, de dix-neuf ans son aîné. C'est le coup de foudre. Lui, amoureux du beau, fait découvrir à Gabrielle une vie de sensualité. Elle, angélique et rêveuse, émerveille son amant par sa grâce et son innocence. L'amour se fraie dans « les beaux tableaux de la vie » que peint Raphaël. Cette histoire passionnelle devient pour l'héroïne un véritable parcours initiatique, jalonné de gâteaux basques qui prendront le goût de ses émotions. Gabrielle saura-t-elle abandonner sa vie rangée à celle moins conventionnelle de Raphaël ?

  • Dans un petit bourg de campagne, quatre jeunes trentenaires vivent au rythme des traditions locales, entre soirées arrosées et matinées embrumées. Chacun reste bien à sa place, de sorte que rien ni personne ne dépasse. La routine est un anesthésique puissant et bienfaiteur, pour qui préfère oublier les affres du passé. Quand, au hasard d'une sortie en ville, Vince découvre un roman faisant le récit de leur traumatisme commun, la machine bien huilée des interactions de la clique se grippe. Les tourments refont alors surface. De fil en aiguille, Brioche, La Biche, Vince et Rousine vont devoir sortir de leur torpeur, s'ouvrir les uns aux autres et partager cette peine qui les ronge depuis des années.Et toujours ces questions, qui les obsèdent : où est-il, le monstre à l'origine de leur malheur ? Qui est-il, celui qui a fauché leur ami d'enfance et par là-même volé leur insouciance ? Si onze années ont passé, la colère est intacte. Les relents du passé ne s'effacent jamais vraiment.

  • Rêver en grand

    Elsa Janela

    Comment ai-je pu en arriver là ? Moi, c'est Salomé. Entre mon boulot et ma rupture amoureuse, j'avais besoin d'une parenthèse. Au placard la robe d'avocat ! Je comptais profiter pleinement de mes vacances à Bali. Ce que je n'avais pas prévu, c'était d'y croiser le célèbre reporter Adrien Sarreau. Soudain, tout s'est emballé. Dans ma tête. Dans mon coeur. Une chose est sûre, depuis cette rencontre improbable, ma vie a vacillé.Il me faudra comprendre. Avancer. Mais à quel prix ? Et s'il était temps pour moi de dépasser mes peurs ? De Bali à Bordeaux en passant par Paris, découvrez un roman frais et bourré d'humour où les rencontres inattendues, avec un autre comme avec soi-même, jalonnent le chemin du coeur.

  • Schoolblock

    Max Steen

    2040. Endeuillé par la mort de sa fiancée dans l'explosion criminelle du lycée de Savannah où ils exerçaient tous deux, Holden Openbook, jeune professeur de français américain, obtient un poste à Meaux. Le calvaire qu'il va y endurer le fait hélas vite déchanter. Il saisit alors l'occasion qui lui est offerte de quitter une France en crise et de regagner son Sud natal. Sa candidature y a en effet été retenue pour inaugurer à Charleston le projet expérimental du "schoolblock", un lycée-forteresse high-tech garantissant le complet anonymat de ses enseignants (les "teaXers) et la docilité contrainte de leur auditoire (les "puprils"). Mais une rencontre fortuite dans la baie, un jour de tempête, le conduit à s'éprendre en secret de sa meilleure élève, Wanna Lurne, étrange métisse de 18 ans.
    Prendra-t-il le risque de se démasquer et de fuir avec elle vers Monument Valley ?

  • Viens, on le fait...

    Nicolas Carteron

    Qui n'a jamais rêvé de dîner avec son écrivain préféré ? William James, l'énigmatique romancier à succès, a pensé à tout pour satisfaire ses lecteurs.Caché dans l'un des six cent mille exemplaires de son nouveau livre, un unique ticket attend un heureux gagnant. À la clé, une soirée en tête-à-tête avec lui. Anna s'évade de sa routine, partagée entre ses enfants, son mari et son travail, grâce à la lecture. Elle ignore que le roman qu'elle vient d'acheter s'apprête à bouleverser sa vie. Il ne devait s'agir que d'un dîner, une rencontre furtive entre deux inconnus. Il suffira d'un secret partagé pour tout faire basculer.

  • « Sait-on jamais ce qu'il restera de nous ? Des vestiges écarlates, l'amour et la honte à la fois, le remords qui commence là où s'amenuise la passion. Vivre avec la simple idée qu'une fois les corps éteints, il ne subsistera peut-être rien de ce qui a tant bouleversé, quelle déconvenue. » Lorsque l'avocat Mathieu Berger reçoit la visite de Margaux Delore, il est loin de se douter qu'il ne s'agit pas d'une cliente comme les autres. La jeune femme est venue lui remettre un dernier message de sa mère, Clémence Madigan, décédée d'un cancer deux mois auparavant. Se sachant condamnée à bref délai, Clémence a profité du temps qui lui était imparti pour un dernier voyage intérieur et elle a choisi l'écriture pour laisser quelques vestiges à ceux qu'elle a aimés. Sa famille, bien sûr, déchirée plusieurs années auparavant par un drame dont personne ne sortira indemne, mais aussi Mathieu, sa part d'ombre et de lumière à la fois. Une histoire d'amour aussi intense que déraisonnable - de celles qui restent en filigrane de toute une vie et où la douleur de la chute est à la mesure du bonheur éprouvé.

  • « Je me sens vide et creux tel un écrivain qui vient de terminer son manuscrit ou un coupable qui a fait ses aveux.
    Je suis un assassin. » Le commissaire, chargé d'enquêter sur un attentat pendant une campagne électorale à Marseille raconte son histoire. Il nous plonge dans une ville fantasmée, suspendue entre rêves et réalité où il vit des amours étranges.
    Une enquête rythmée par des sujets actuels : le terrorisme, le racisme, les enjeux de l'immigration clandestine.
    Curieux commissaire qui rêve de Marseille aux portes du désert... qui joue avec sa fille Julie dans un Far-West de cinéma et l'entraîne dans des voyages improbables.
    Est-il amoureux de l'amie de Julie, Leïla, que sa mère veut exiler en Algérie ?...

    « Au détour d'une enquête rythmée par des sujets actuels tels que le terrorisme, le racisme ou encore les enjeux de l'immigration clandestine, l'auteur évoque avec subtilité les conséquences de ces phénomènes sur la société actuelle. »

  • Libertinae

    Chantal Gaudens

    Drames, amours, combats, victoires : punch à savourer sur les bords de la rivière Sainte-Suzanne, à l'île Bourbon.
    Dans cette colonie française, audace, persévérance et amour sont les seules armes de Marie-Louise. La vie et ses clins d'oeil lui permettront de réaliser son rêve de liberté.
    Inspiré de faits établis, ce roman démontre la nécessité de s'indigner devant l'abject. Née bien après la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d'Olympe de Gouges, morte bien avant l'abolition de l'esclavage, Marie-Louise force le respect.

  • "Chez les Brontë, le pilier était le père, intimidant par sa haute stature et son titre de révérend. Il y avait une tante pour veiller à l'éducation des enfants, mais pas de mère. C'est probablement par cet interstice que j'avais pu me faufiler dans la famille et me sentir chez moi parmi les quatre enfants qui complétaient la maisonnée." On sait que lire ne va pas sans risque, la narratrice le vérifie à ses dépens : pour avoir trop fréquenté les Brontë, elle finit par se prendre pour un membre de la famille. Seul bémol à sa conviction, elle n'est pas sûre de savoir lequel. Ainsi débute une enquête qui la plonge dans les vertiges de l'identité, au fur et à mesure qu'elle brosse les portraits des trois célèbres soeurs et de leur frère. Comme s'ils détenaient à eux tous le secret de sa vie, la narratrice se reconnaît à divers titres dans chaque membre de cette fratrie. Charlotte, Emily, Anne et Branwell ont été des enfants écrivains, c'est là que se noue la trame singulière qui relie sa propre histoire à celle des Brontë. Portraits croisés, promenades et rêveries sur la lande du Yorkshire interrogent la condition enfantine et celle des femmes écrivains, que tout rapproche à cette époque.

  • Fondamental

    Angie

    Après une expérience professionnelle éprouvante, Sophie décide de quitter ses Cévennes natales et part s'installer sur la côte d'Azur. Cadre dans la maintenance navale, la jeune femme n'a pas oublié les valeurs entrepreneuriales que son père lui a inculquées. Cet homme, qui a dédié sa vie à l'entreprise familiale, est son héros. Aussi, lorsque celui-ci disparaît, Sophie perd une partie d'elle-même. Elle éprouve alors le besoin de se recentrer sur l'essentiel, sur ce qui lui a été transmis. Peut être est-il temps pour elle de revenir aux origines ? Peut-être la réponse se trouve-t-elle au coeur d'une vieille légende familiale ?

  • En 2023, à New York, Alexandre naît sans mains. Les docteurs Jefferson, pédiatre expérimenté, et Kogino, chirurgien de la main, décident d'équiper le nouveau-né de prothèses myoélectriques intelligentes reliées à son cerveau.

    Malgré cette prouesse médicale, Jefferson se questionne sur l'existence de cet enfant. Pour quelles raisons Alexandre semble-t-il si concerné par son absence de mains, alors qu'il vient à peine de naître ?

    Les recherches du pédiatre lui révèlent que la vie d'Alexandre a débuté trente millénaires plus tôt et qu'il renaît éternellement... De la grotte de Maltraviesco, en passant par l'apprentissage des hiéroglyphes et les métiers manuels, Alexandre a toujours fait de l'usage de ses mains le centre de sa vie. De quoi sera faite sa nouvelle destinée ?

    Plongez dans L'Éternité et deux mains, un roman intemporel qui nous transporte de siècle en siècle sur les traces d'un homme aux vies multiples.

  • Impact(s)

    Marie Devers

    Bercée par une chaleur tropicale, mon être, tout entier, battait sauvagement la mesure. Soudain, un choc immense m'a traversée de toutes parts. Un choc violent, brutal, intense. Mon coeur, presque aussitôt, a bondi hors de moi, soulevé par une bourrasque d'effroi. Puis, plus rien. Un jour de printemps, Maïa est violemment percutée par la voiture de Juliette, sous le regard déboussolé de Ninon. Malgré elles, ces trois femmes se retrouvent alors liées. IMPACT(S) retrace l'histoire de destins mêlés, de vies qui s'entrechoquent et se répondent. De plaies béantes ou niées. De démons qui rôdent et de réminiscences inattendues. Ce roman décrit avec tendresse et puissance la vie de trois femmes, courageuses et fortes, qui se débattent pour (sur)vivre. Trois femmes qui sont à la croisée des chemins et qui, au-delà des tempêtes, ont choisi de lutter envers et contre tout.

empty