À propos

Comment Spinoza a inventé le monde moderne.
Amsterdam, 1640.
Un homme est excommunié de la communauté juive portugaise à Amsterdam pour avoir remis en question les Écritures. Le jeune Benoît de Espinosa assiste à la scène et l'épisode fait germer en lui un doute.
Et si ce que raconte la Bible était faux ?
Le soupçon va lancer Bento dans la plus grande quête intellectuelle qui soit. Qui a vraiment écrit les textes sacrés ? Quelle est la vérité sur Dieu ? Qu'est-ce que la nature ?
Toutes ces questions sont interdites et le jeune Spinoza va bientôt en payer le prix. Rabbins et prédicateurs chrétiens commencent à le persécuter et l'accusent d'hérésie.

Inspiré par la vie prodigieuse du plus grand philosophe portugais de tous les temps, J.R. dos Santos nous raconte comment Spinoza a mis fin à l'âge des ténèbres et inventé le monde moderne. Comment il est devenu " L'homme qui a tué Dieu ".


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique > Période moderne (< 1799)


  • Auteur(s)

    José Rodrigues dos Santos

  • Traducteur

    CATHERINE LETERRIER

  • Éditeur

    Herve Chopin

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    19/10/2023

  • EAN

    9782357207141

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    576 Pages

  • Longueur

    22.3 cm

  • Largeur

    14.7 cm

  • Épaisseur

    4.2 cm

  • Poids

    620 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

José Rodrigues dos Santos

Journaliste, grand reporter, correspondant pour CNN et la BBC, José Rodrigues Dos Santos a parcouru le monde pour couvrir les plus grands conflits (Israël, Palestine, Liban, Irak, Bosnie, Serbie...) et a été primé trois fois par CNN. Il a tiré de cette expérience du terrain des romans à la véracité et au suspens inégalables. Des bestsellers traduits dans plus de 17 langues.
José Rodrigues Dos Santos est également professeur à l'Université de Lisbonne et présentateur vedette du 20H au Portugal. Ses romans se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires dans le monde et il n'était pas
encore traduit en France...

empty